Investir dans un appartement meublé, un placement rentable

De tout temps, l’immobilier a constitué une valeur refuge pour les investisseurs. “Il faut investir dans la pierre” entend-on parfois, comme un vieux refrain qui tourne encore et toujours. De fait, si les cours de la Bourse et des actifs financiers sont par nature imprévisibles, les bâtiments, eux, restent et perdurent. Voilà pourquoi à l’approche de la retraite, de nombreux ménages font le choix de placer leur argent dans des démarches d’investissement locatif, afin de pouvoir se construire un complément de revenus pour plus tard. Et avec les taux d’intérêt historiquement bas actuellement en vigueur, cette forme d’investissement semble tout à fait intelligente et opportune.

S’établir en tant que Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP)

Si vous ne souhaitez pas destiner le bien dans lequel vous investissez à des locations saisonnières, alors vous opterez probablement pour le statut de Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP). Cette solution présente l’avantage d’une relative tranquillité, avec un turn-over de locataires normalement limité dans votre logement. De plus, selon le statut fiscal que l’on choisit (régime Micro BIC ou régime Réel Simplifié), il est possible de bénéficier d’un abattement de revenus ou d’une déduction de charges. Voilà pourquoi, afin de maximiser vos gains, il peut être intéressant de solliciter un service d’accompagnement pour votre déclaration fiscale.

La location saisonnière, un travail presque à temps plein

Il est également possible de réaliser un investissement locatif en destinant son appartement à des locations de type saisonnier, notamment lorsque celui-ci se situe dans une zone de forte attractivité touristique – près de la mer par exemple. Même si cette solution peut paraître à première vue très rentable, elle demande toutefois une grande énergie, afin de gérer les réservations et le turn-over des locataires. De plus, la fiscalité des revenus générés via des plateformes de l’économie collaborative de type Airbnb s’est récemment durcie, ce qui rend de fait moins intéressante la location saisonnière par rapport à il y a quelques années.