Pourquoi investir dans l’immobilier ?

L’investissement immobilier a toujours été considéré comme un pilier solide et fiable pour construire et sécuriser son patrimoine. Malgré les fluctuations du marché, la pierre reste depuis longtemps une valeur sûre et attractive dont les bénéfices sont multiples. 

Une rentabilité attractive sur le long terme

Une des raisons principales qui peut pousser à investir dans l’immobilier est sans aucun doute sa capacité à offrir une rentabilité intéressante sur le long terme. En effet, le prix des biens immobiliers tend généralement à augmenter avec le temps, ce qui permet aux investisseurs de réaliser des plus-values lorsqu’ils revendent leur bien. 

Cette perspective de gain, combinée à la perception des loyers perçus durant la période de détention de l’actif, peut représenter un rendement global très attractif, surtout si l’on compare cette performance à celles proposées par les autres classes d’actifs financiers ou les placements bancaires traditionnels.

Un actif tangible et rassurant

Contrairement aux actions, obligations ou autres produits dérivés, l’investissement immobilier offre la particularité de porter sur un actif matériel et concret, facilement identifiable et accessible. Cet aspect palpable, que l’on ne retrouve pas dans les placements financiers purement abstraits, confère à l’immobilier une dimension rassurante pour de nombreux investisseurs. 

Un effet de levier grâce au crédit immobilier

L’une des spécificités propres à l’investissement immobilier réside également dans la possibilité d’avoir recours à un prêt bancaire destiné au financement partiel ou total de l’acquisition. Cette facilité d’accès, combinée à des taux de crédit historiquement bas ces dernières années, permet aux investisseurs de profiter d’un effet de levier considérable : ils peuvent ainsi acquérir un bien immobilier sans avoir à mobiliser l’ensemble de leurs ressources financières personnelles et se constituer progressivement un patrimoine grâce aux revenus locatifs perçus. De plus, la déductibilité fiscale des intérêts d’emprunt amplifie cette situation favorable en allégeant le coût global du crédit et l’impact fiscal de l’opération.

Les différents types d’investissement immobilier

Selon votre profil et vos objectifs, il existe plusieurs façons d’investir dans l’immobilier :

  • L’achat de biens résidentiels locatifs : cette option consiste à acheter un ou plusieurs logements (appartements, maisons) dans le but de les louer. Le rendement est alors fonction des loyers perçus et de la plus-value éventuelle lors de la revente du bien.
  • Le placement en SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier) : les SCPI sont des sociétés dont l’objet est d’investir collective­ment dans des immeubles destinés à être loués à des tiers (bureaux, commerces, etc.). En contrepartie de leur investissement, les souscripteurs de parts de SCPI perçoivent des revenus locatifs proportionnels à leur participation.
  • L’achat de biens immobiliers destinés à la revente avec travaux : ce type d’investissement vise à acquérir des biens immobiliers à petit prix, nécessitant des travaux de rénovation importants, puis à les revendre une fois les travaux achevés pour réaliser une plus-value rapide.
  • La participation à des projets immobiliers via des plateformes de crowdfunding (financement participatif) : les plateformes de financement participatif dédiées à l’immobilier mettent en relation des investisseurs particuliers et des promoteurs immobiliers qui cherchent à financer tout ou partie d’un projet immobilier (construction, rénovation, etc.).